LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€ EN FRANCE METROPOLITAINE

SENEGAL, TERRE DE L'HOSPITALITE

« Démal, démal, démal ! » voici ce qu’on entend souvent assis sur sa planche à Dakar au Sénégal.
« Démal » veut dire « vas-y » dans la langue locale, le ‘Wolof’, et ces encouragements vers les autres sont un testament au pays ‘terre de la Teranga’ (l’hospitalité) et un grand contraste au localisme réputé dans d’autres capitales du surf mondial. 

Le Sénégal: un océan de possibilité

Le surf au Sénégal partage sa célébrité avec le film iconique de Bruce Brown « The Endless Summer » (1966) mais depuis, sa réputation a bien évoluée.

Notamment grâce a de multiples générations de surfers sénégalais qui ont augmenté l’importance de ce sport dans ce pays béni d’une abondance de point-break, principalement sur récif et à très proche proximité les uns des autres.

À Dakar la houle ne s’arrête jamais ; la péninsule qui forme la capitale s’expose à 270° d’océan Atlantique et représente également la pointe la plus occidentale du continent africain.
Cette géographie se traduit en un spot extrêmement sensible à la houle, qu’elle vienne du nord, de l’ouest, ou bien du sud. La péninsule fait également 4km de large à son point le plus étroit, ce qui veut dire que peut importe le vent, il fait toujours offshore quelque part.

« Pour tout dévoiler, on peut surfer 365 jours par an à Dakar ! » annonce Pierre-Louis Denaro, le propriétaire du Ngor Island Surfcamp, situé sur l’ile paradisiaque de Ngor.
« Je caractérise cet endroit comme un bijou discret parce que je ne connais aucun autre endroit dans le monde où tu es bénis de vagues de classe mondiale, qui marchent toute l’année sur 20 spots différents, en moyenne à 15 minutes en voiture.

Tu rides en board-short la moitié de l’année et l’autre moitié en intégrale 3/2mm. Tu peux te réveiller en retard et tu as toujours des chances d’être le premier à l’eau. Ici, pour un spot chargé on parle de 15-20 personnes. On est vraiment gâté, et parfois ça nous rend snob de vagues haha !
En plus, avec l’absence de requins et la solidarité de notre petite communauté de glisse, Dakar c’est vraiment une utopie. »

Malgré des conditions optimales, le Sénégal n’est pas encore à la hauteur des poids-lourd du surf Africain, tel que l’Afrique du Sud et le Maroc.
« Oui mais ça va venir ! On aura surement un peu de nostalgie quand on se retrouveras avec 40 tueurs sur le pique à Ouakam (spot réputé pour ces tubes !) mais un boost au surf business pour les locaux c’est la récompense qu’ils méritent.
Les gens ici travaillent vraiment dur pour faire profiter les visiteurs de leurs vagues, et ils le font toujours fièrement avec avec le sourire. »

Un potentiel à développer: du tourisme à l'équipement. 

Photo: Julien Bana

En plus de son surfcamp, Pierre-Louis fait également partie du bureau de la Fédération Sénégalaise de Surf et assiste vivement au développement du sport dans le pays.

« Le surf est le seul sport au Sénégal qui apporte du tourisme !
Les Européens ne viennent pas ici pour jouer au foot ou faire de l’escalade. Les gens prennent leurs billets pour venir surfer des vagues bleu turquoise avec 5 autres personnes à l’eau !
C’est pour cela que le gouvernement devrait nous montrer encore plus de soutiens car le tourisme est une voie de développement très importante pour le Sénégal.

Les acteurs et actrices du surf à Dakar ont toujours du mal à accéder aux équipements et cela nous limite dans ce que l’on peut offrir aux voyageurs ainsi que dans notre propre progression.
C’est pour ça qu’avoir la présence de Saint Jacques au Sénégal rajoute un petit plus pour tous le monde, car cela augmente notre gamme de choix et bien sûr, je ne suis pas le seul à Dakar qui préfère des combinaisons autres que noires sur noires ! »

Et vous? Quels sont vos spots « bijoux discrets » ?
Dites nous le dans les commentaires !

Cet article t'a plu?
Découvre nos combinaisons néoprène élégante et technique maintenant

Posts plus anciens

0 Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à participer !

Laissez un commentaire

Tout commentaire sera approuvé avant d'être publié