LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE À PARTIR DE 90€ - FREE DELIVERY IN FRANCE ON EVERY ORDER OVER €90

Saint Jacques Family :
Antoine Albert et le windsurf freestyle

Antoine vient de rejoindre la famille Saint Jacques qui est composée de watermen passionnés pour qui performance et style ne souffrent pas d’antagonisme, portrait :

 

Présente toi : Age, où as tu grandi, ton homespot ?

Salut, j’ai 24 ans et je viens de Nouvelle-Calédonie qui est une île française du Pacific, à l’est de l’Australie et au nord de la Nouvelle-Zélande.
Mon home spot est la baie de Sainte-Marie à Nouméa.

Comment as-tu découvert le windsurf et qu'est-ce qui t'a plu ?

C’est mon père qui m’a initié au windsurf quand j’avais 6 ans, au début je trouvais pas ça hyper fun mais à force de persévérance j’ai commencé a faire mes 1ers bords au planing puis mes 1ers sauts et c’est là que ça a commencé a être top !! 
En windsurf on a vraiment cette sensation de liberté et de glisse que l’on a dans aucun autre sport et c’est ça qui est génial.

C'est pas compliqué de sortir du caillou et de s'adapter à de nouvelles conditions (plus pourries) ?

J’aime beaucoup bouger, déjà en Nouvelle-Calédonie j’ai vécu 10 ans sur un bateau et chaque week end ou vacances scolaires on partait en balade dans le lagon en famille, j’ai donc eu l’occasion de m’habituer a naviguer sur pas mal de types de plans d’eau différents.
Nos conditions sont top en NC mais ne sont pas forcément mieux qu’ailleurs, il y a des centaines de spots aussi bien voire mieux un peu partout dans le monde donc pour moi à part le fait que j’aimerai être plus souvent à la maison, j’adore voyager partout dans le monde, c’est ce qui fait progresser.

Pourquoi le freestyle en windsurf ?

En NC on a de loin les plus belles vagues du monde !! Mais c’est très compliqué de les atteindre car il faut un bateau moteur, du temps et beaucoup d’énergie du fait de l’éloignement du récif par rapport à la terre et de l’état du lagon lorsqu’il y a du vent... Du coup, quand t’as rien de tout ça et que tu est jeune en NC, sois tu fais du slalom, soit du freestyle. Comme je m’ennuie si je fais des bords tout droit pendant plus de 15 min, je me suis mis a tenter des figures et donc j’ai commencé le freestyle.  

Peux tu nous en dire un peu plus cette discipline ? Ca à l'air ultra technique et physique ?

Que ce soit dans n’importe quel sport de glisse ou d’expression comme la dance, le freestyle est toujours ce que l’on fait de plus extrême techniquement dans le sport. Ca demande beaucoup de travail et de feeling afin d’acquérir et peaufiner les techniques d’exécution. Niveau physique, ça nous demande beaucoup de tonicité et d’explosivité et non pas spécialement de force pure.

C'est un sport confidentiel ?

Oui c’est un petit milieu du fait du pré-requis technique, qui ne demande malgré tout qu’à s’agrandir, mieux se faire connaître et acquérir un peu plus de mérite pour ce que c’est et ce que ça demande comme préparation et entraînement en amont.

Il faut des conditions spécifiques, genre eau plate et vent fort ?

Non pas forcément, c’est vraiment la force du windsurf freestyle, on peut en faire n’importe où dans n’importe quel type de conditions. Les figures seront juste adaptées au plan d’eau sur lequel on se trouve.

Tu casses beaucoup de matos ?

Pas tant que ça car je suis un petit gabarit, je casse un peu plus quand je navigue en vague.

Tu penses quoi du tow en windsurf pour palier le manque de vent ?

Je trouve que c’est très bien pour faire des shows et faire découvrir le windsurf au public car on peut faire des trucs de fou juste devant la plage alors que les conditions sont parfaites pour bronzer sans se faire sabler ni avoir froid à cause du vent. Cependant, je n’aime pas trop le fait qu’on en fasse des compétitions car les réceptions restent malgré tout aléatoires et on est obligé de poser chevilles sèches pour bien scorer, ce qui ne nous pousse pas trop a tenter de nouvelles manoeuvres.

Ton trick du moment ?

Mon trick favori s’appel le air kabikutchi, c’est une sorte de demi vrille dans un sens qui se fait stopper en l’air avant de refaire un demi tour à plat cette fois ci et donc de repartir dans le même sens qu’à l’impulsion, et le tout sans toucher l’eau du début à la fin de la manoeuvre. La sensation est génial, tu prends des G dans la descente avec la rotation. 

C'est le même matériel qu'en vague ou slalom ?

Non le materiel est spécifique à chaque disciplines et très différent, que ce soit en vague, freestyle ou slalom. Tout comme le vélo, on imagine pas trop faire un tour de France en BMX ni du VTT en vélo de course pour la route.

Franchement c'est pas galère de voyager avec du matos de windsurf ?

Bien sur que si !! Ca coûte cher aussi du fait des excédents bagages chargés par les compagnies aériennes, mais bon on a pas trop le choix...

A quel moment as tu su que cette passion allait devenir plus qu'un hobbie mais ton job ?

J’ai toujours eu le rêve et l’ambition de faire de la planche à voile au niveau professionnel, mais ce qui m’a vraiment propulsé c’est mon entrée dans le team Goya Windsurfing. Ils ont commencé par me donner un peu de matériel, puis plus récemment une aide financière qui me permet de voyager pour m’entraîner et participer aux compétitions internationales. Sans eux je n'en serai pas là aujourd’hui.

  • antoine albert windsurf freestyle
  • antoine albert windsurf freestyle

C'est quoi les différents tours et compétitions ?

En Windsurf freestyle nous avons deux tours principaux qui sont le tour PWA (Professional Windsurfing Association) qui décerne le titre officiel de champion du monde et le tour EFPT (European Freestyle Pro Tour) qui décerne le titre officiel de champion d’Europe. Ensuite, il y a dans certains pays des championnats nationaux.

Quel est ton palmarès ?

Mon palmarès 2017 est 7ème mondial (overall PWA) et 5ème européen (overall EFPT).

Quels sont les riders qui t'ont influencé ou qui t'influencent ?

Le rider qui m’a le plus influencé en freestyle est le bonairien Kiri THODE qui a un style très fluide et facile que j’adore. Sinon en vague j’aime m’inspirer d’un peu de chaque top riders qui ont tous un petit quelque chose à eux. Je regarde aussi beaucoup de vidéos de surf et de skate qui m’inspirent beaucoup.

Quelle est une journée type pour toi ?

Je n’ai pas trop de journée type, ça dépend de l’endroit où je suis et des conditions. Mais le top c’est chez moi, sur l’îlot Ténia sur le catamaran familiale, je me lève tôt le matin (la bas tout les matins jusqu’a 10-11h c’est le glassy absolu), je prend un léger pti dej, je vais surfer jusqu’a 10h, vers 11h30 on lève l’encre pour aller à la passe naviguer en vague (15min de bateau de l’îlot), puis retour à l’îlot vers 14h pour une bonne session de freestyle, bière au sunset et grillades de poisson le soir. 

Combien de fois tu as fais le tour de monde ?

Officiellement une seule fois, car quand je vais de France en NC je passe par le Japon (donc à l’est), en novembre je suis aller à Maui de France en passant par la NC et ce mois ci j’y retourne de France mais en passant par les USA (donc par l’ouest), ce qui me fait un tour du monde complet en additionnant ces deux voyages. Mais sinon en distance, je pense que j’ai du le faire pas mal de fois le tour du monde... ahaha

Quel est ton spot préféré ?

Je n’en ai pas vraiment un en particulier car j’aime bien varié régulièrement les conditions et donc les spots, chaque spot à son petit plus qui fait qu’il est unique et que je l’aime bien pour ça.

Le spot dont tu rêves ?

Celui qui fait parti de mes spots préféré:
Le grand bac 
Passe de Saint-Vincent 
Nouvelle-Calédonie.
The one and only !

Le spot qui hante tes nuits ?

Puertito à Fuerteventura, c’est une vague qui ne marche que lorsque la houle est énorme et elle pète juste devant une falaise, si tu te fais washer t’as une chance sur deux de mourir noyer dans un trou de roche, éclater dans la falaise ou emporter au large par un très fort courant.

Alors en vrai, c'est une vie de rêve ?

C’est comme tout, il y a des avantages et des inconvénients, mais tu es passionné de windsurf, de voyage et que tu peux vivre avec très peu de budget, alors oui c’est une vie de rêve.

De quoi es tu le plus fier dans ta jeune carrière pour l'instant ?

Être là où je suis aujourd’hui après avoir parcouru un long chemin.

Où trouves tu de l'inspiration quand tu manques d'énergie où que tu n'as pas le moral ?

Je regarde des vidéos d’action en windsurf si possible sur le spot sur lequel je me trouve pour me dire qu’il faut que je fasse au moins pareil voir mieux.

Tu te blesses souvent ?

Heureusement non, je me suis juste fait une entorse à la cheville cet hiver en Afrique du Sud.

  • antoine albert windsurf freestyle
  • antoine albert windsurf freestyle

Qu'est ce qui t'inspire ?

Les autres freestylers, les surfers et les skaters.

Tes projets à venir ?

Je souhaite défendre ma place dans le top 10 mondial, continuer le développement de mon matériel et prendre toujours autant de plaisir sur l’eau.

Tu comptes faire quoi après cette vie de rider ?

Je ne sais pas vraiment pour l’instant, je n’y suis pas encore mais j’ai déjà deux diplômes en poche (un DUT thermique et énergie et une licence de physique mécanique). On verra suivant les opportunités qui se présentent.

Tu es aussi adepte de surf à la rame et de windsurf en rame. C'est aussi une passion ou un complément à ton activité ?

Oui je surf pas mal, surtout en NC où les vagues sont parfaites, ou sinon quand il y a des conditions. J’ai toujours mon surf avec moi partout où je vais, c’est une deuxième passion qui complémente aussi le windsurf.

Shortboard ou longboard ?

Shortboard

Quels autre sports pratiques tu ?

Je fais un petit peu de skate mais a part ça je n’ai pas trop l’occasion de faire autre chose.

Quels sports aimerais tu faire que tu ne pratiques pas ?

J’aimerai faire du VTT mais ça coûte cher et je n’ai pas la place de l’amener dans mes bags.

Que pensent les windsurfers des kiters ?

Ca dépend, le problème du kite est que c’est très accessible du coup un peu n’importe qui n’ayant jamais mis les pieds à la mer peut savoir faire des bords en kite au bout de une à deux semaines. On se retrouve alors avec ces gens là qui sont majoritaire, qui n’y connaissent rien à la météo et à l’océan, qui pensent qu’ils contrôlent alors que non et donc ça devient très vite dangereux pour les gens autour (que ce soit windsurfers, kiters, baigneurs ou plagistes). C’est ce qui fait que ce sport n’est pas très bien vu des autres usagers de la plage. Sinon perso je n’ai aucun problème avec les bons, on a un peu la même vie au final. 

Choisis un surfer, un artiste et un musicien qui t'inspire et dis nous pourquoi ?

En surf j’aime beaucoup Jordy Smith car il a un style très fluide et puissant, il sait aussi bien faire des gros airs comme des méchants turns ou des énormes barrels. J’aimerais surfer en windsurf comme lui surf.
Je n’ai pas trop d’artistes ou de musiciens qui m’inspirent spécialement car ils ont un peu tous réussi dans leur domaine grâce à leur passion et détermination.

Ta playlist du moment ?

Avant une nav on va dire Nirvana, Dead Kennedys, Black Flag, Bad Brains, Minor Threat, Devo, Hole, Sonic Youth, The Saints, Sex Pistols ...

Que représente le fait de faire parti de la famille Saint Jacques pour toi ?

Ce n’est pas parce-que tu es un waterman que tu ne peux pas rider avec style !

Quelle est la pièce Saint Jacques Wetsuits dont tu ne pourrais plus te passer ?

Sans hésité le top néoprène Saint Jacques Wetsuits Noé.

Short John ou Shorty manches longues ?

Shorty manches longues.

Victor ou Stan ?

La combinaison intégrale Victor, j'adore le style.

Un conseil pour les jeunes qui veulent faire comme toi ?

Être très passionné, naviguer énormément même quand il n’y a pas de vent et ne pas trop se prendre la tête.

Où te suivre sur les réseaux sociaux ?

Facebook: Antoine Albert NC21
Instagram: antoine_albert_nc21