LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE À PARTIR DE 50€ - FREE DELIVERY IN FRANCE ON EVERY ORDER OVER €50

Comment choisir la bonne combinaison néoprène ?

Ca y est le moment tant attendu est arrivé, les vacances et ce fameux trip que tu convoitais depuis si longtemps.
Les billets sont bookés, tu as une bonne vison de ton  trip, les logements sont gérés (ou pas, à chacun son organisation et ses envies 😉 ) et le budget est serré mais ça va le faire !

La partie matos est à 80% OK même si tu es sûr qu'il va inévitablement vous manquer quelque chose. Et puis il y a le fameux cauchemar de la casse, mais dis toi que ce n'est pas pire qu'un board-bag qui n'arrive jamais à destination ...
Globalement si tu as de la wax, des ailerons de rechange, du tape et de la Solarez c'est déjà pas mal.

Penchons nous maintenant sur la bonne combinaison néoprène à mettre dans ses bagages.
Premier point important, le néoprène est un excellent moyen de protéger ton équipement fétiche ! Atout non négligeable, mets le au niveau de nose ou du tail de la planche, ou entre 2 planches pour éviter de waxer le pont de la seconde. Oui on sait c'est toujours mieux de déwaxer avant le départ mais franchement là on a pas eu le temps, trop de taff à finir.

  • comment choisir la bonne combinaison neoprene
  • comment choisir la bonne combinaison neoprene

Choisir la bonne combinaison néoprène : se protéger aussi du soleil

Pour les destinations très chaudes, genre Tahiti, Costa Rica, Caraïbes, le premier réflexe est de se dire qu'on n'a besoin de rien. Grosse erreur ! Effectivement le néoprène n'est pas qu'une source de chaleur mais il protège du soleil et des irritations.

Et oui le soleil tu en rêvais mais il peut devenir ton pire cauchemar :
Tamarindo en Janvier premier jour, tu es mort de faim, tu te lèves aux aurores avec le décalage horaire. Mise à l'eau magnifique alors que le soleil se lève, c'est tellement bon que le temps passe et ce petit vent off shore ne t'alerte pas sur l'état de ton dos qui est en train de cloquer après 3 heures face au soleil. Alors qu'il sort de 3 mois sous une chemise de banquier … C'est là que ton Paulo Saint Jacques Wetsuits te sauve.

Ensuite ne pas oublier les irritations. Comment font tous ces mecs pour surfer torse nu toute la journée sans que la wax ne leur démonte le ventre ? Nous on n’a pas la réponse alors on met un débardeur néoprène Edouard qui va nous permettre de profiter de ce trip jusqu'au bout. Problème identique en Kitesurf, le harnais, si il commence à te faire des points de rougeur, ça va être très compliqué sur la longueur.

  • comment choisir sa combinaison neoprene

Choisir la bonne combinaison néoprène : à chaque destination sa combi !

Il y a les spots où il fait bon (surtout par rapport à où tu habites), genre la France en Aout ou Bali en Juillet. Je sais c'est pas exactement pareil mais je m'explique.
C'est un peu piégeux car tu n'es pas à l'abri d'une session ventée, d'un matin un peu trop frais où le top manche longue Noé a tout son intérêt. On a souvent plus froid dans les endroits comme cela car on ne s'y attends pas vraiment.

Dans le même style il y a le Cap Vert en Janvier. Pas de vent tu es tranquille en top, mais dès que ça se lève (et du vent il y en a souvent), un short-john Robin ou un long-john Leon va te sauver les sessions.

Pareil pour les Canaries, ne part pas faire du windsurf à Fuerteventura sans un minimum de néoprène. L'eau est bleu comme dans les Caraïbes mais pas à la même température.

Evidemment là on parle quand même de conditions plutôt agréables, mais si tu veux te caler une bonne session surf dans les landes en novembre où aller kiter à Dakhla en janvier la bonne combinaison néoprène restera une intégrale de bonne qualité comme la Victor 5/4mm où la Stan 4/3mm.